Déclarer ses revenus

declarer revenus hotesse webcam

Dois-je déclarer mes revenus ?

En tant qu'hôtesse webcam, vous n'êtes pas salariée du site pour lequel vous travaillez. Vous êtes donc responsables et dans l'obligation de déclarer vos revenus selon les lois de votre pays. Cette règle s'applique même si votre activité en ligne n'est pas votre source de revenu principale. Cet article concerne uniquement les hôtesses vivant en France.

Quel statut choisir ?

Il existe deux régimes conseillés pour les hôtesses webcam :

  • auto-entrepreneur  : démarche et gestion simplifiées

  • EURL ou SASU : plafond de revenus plus haut mais gestion plus compliquée

Le statut d'auto-entrepreneur

Auto entrepreneur, un statut simple et pratique

Le statut d'auto-entrepreneur est l'option la plus simple pour déclarer vos revenus et celui que nous conseillons aux animatrices débutantes. Vous pouvez créer ce statut même si vous êtes déjà salarié. La gestion administrative et la comptabilité de ce régime sont en effet assez simples.

 

Comment devenir auto-entrepreneur ?

L'inscription peut se faire simplement en quelques minutes en ligne en suivant ce lien. Vous pouvez également vous rendre au centre Urssaf le plus proche de chez vous.

L'ACRE, une aide pour les nouveaux entrepreneurs

L'ACRE est une aide pour les nouveaux entrepreneurs qui permet d'alléger vos cotisations sociales durant votre première année d'activité. Cette aide n'est disponible que sous certaines conditions. Vous trouverez toutes les informations sur cette page.

Les obligation du micro-entrepreneur

Vous devez tenir un registre des recettes et achats. Les recettes correspondent au paiements de la plateforme de webcam en ligne.
Sur chaque facture, vous mentionnerez les informations suivantes : 

  • Date d'encaissement de votre salaire

  • Numéro de facture

  • Nom du client (plateforme de webcam)

  • Nature de la prestation

  • Montant total encaissé

  • Mode de paiement du client : chèque, espèces, Paypal etc....

Les chiffres d'affaire se déclarent de manière mensuelle ou trimestrielle. Vous êtes dans l'obligation de déclarer vos revenus même si le montant de cette période est nul. Vous mentionnerez alors : 0 dans la colonne chiffre d'affaires. 

Ces démarches peuvent se faire directement en ligne sur votre espace personnel.

 

Vous devez ouvrir un compte bancaire dédié uniquement à votre activité, sans obligation d'ouvrir un compte professionnel. 

Les banques en ligne proposent des offres très intéressantes avec peu de frais et de nombreux avantages.

Les cotisations

Le montant des cotisations est proportionnel à votre chiffre d'affaires. En l'absence de recettes, vous ne payerez rien.

Voici les différentes cotisations à payer en auto-entreprise : 

  • Les cotisations et contributions sociales : calculées sur un pourcentage du chiffre d’affaires. Pour les hôtesse webcam (profession libérale) ce montant est de 22%.

  • La contribution à la formation professionnelle (CFP) :  0,1% du chiffre d’affaire. 

L'impôt sur le revenu

Il existe deux possibilités pour déclarer vos impôts en tant qu'auto-entrepreneur : 

  • Vous incluez vos revenus d'auto-entreprise dans votre déclaration d'impôts. Le taux dépendra alors de votre situation fiscale (nombre de parts, situation familiale, autres revenus...)

 

  • Vous optez pour le versement libératoire de l’impôt sur le revenu lors de la création de votre micro-entreprise : le montant de l'impôt sera de 2,2% de votre chiffre d’affaire. Cet impôt sera prélevé et payé en même temps que vos cotisations.  Vous pouvez choisir cette option uniquement si votre chiffre d'affaire ne dépasse pas 27 795€ par an.

Le prélèvement libératoire est avantageux pour un chiffre d'affaire compris entre 9 600 € et 33 100 €.

Les avantages du micro-entrepreneur

  •  création de la société en quelques minutes

  • aucun frais à payer à l'ouverture de votre société

  • une gestion administrative simplifiée

  • cotisation pour une caisse de retraite

  • sécurité sociale des entrepreneurs (RSI)

  • cotisation formation professionnelle

  • Cumul possible avec le chômage (aide au retour à l'emploi)

  • Un plafond de revenus élevé : 72 600€ pour les prestations de service 

  • Pas de TVA en dessous de  34 400€ de chiffre d’affaire annuel 

  • Possibilité de rester salarié à plein temps en complément

  • Pas de cotisation à payer en l'absence de recettes 

Les inconvénients du micro-entrepreneur

  • aucune déduction des frais professionnels sur sa déclaration d'impôts

  • pas de droit au chômage en cas d'arrêt de l'activité d'entrepreneur

  • chiffre d’affaire limité : vous ne pouvez pas dépasser 72 600€ par an  (environ 6 000€ par mois)

EURL ou SASU

Si le statut d'auto-entrepreneur ne vous convient pas, vous pouvez envisager de créer une EURL ou SASU.

Nous n'encourageons pas les animatrices débutantes à créer ces statuts qui présentent beaucoup d'inconvénients.

En créant une entreprise individuelle, vous pourrez déduire vos frais professionnels, vos achats de matériel et le plafond de revenus est beaucoup plus élevé qu'en auto-entreprise. 

La comptabilité de ces entreprises est aussi beaucoup plus complexe et l'aide d'un comptable sera surement nécessaire si vous n'êtes pas familières avec la gestion d'entreprise.

Nous espérons que cet article vous a aidé dans le choix de votre statut et a répondu à vos interrogations.

N'hésitez pas à nous laisser un commentaire ou à contacter notre équipe si vous avez des questions.

Accueil                      Comment démarrer                     Sites de webcam                     Guide Onlyfans                     Questions                     Contact